Présentation du centre social

2005

les communes d’Anjou, Bougé Chambalud et Sonnay s’engagent sur une démarche de diagnostic social participatif et partagé, et sollicitent des habitants pour participer à l’enquête, à l’analyse des résultats et aux préconisations.

2006

  • Deux préconisations : Rendre visible un territoire de vie sociale intercommunal et créer un pôle de soutien aux initiatives des habitants.
  • Un besoin en direction des enfants et des jeunes.
  • Une question : que faire maintenant ?

2007

  • Les trois communes engagées dans le diagnostic, sollicitent la municipalité d’Agnin. Celle-ci, au vu des résultats de l’enquête, décide de s’engager aussi dans la construction du futur projet.
  • Pour agir, les habitants avec le soutien des communes décident de créer l’association « AU FIL DE LAMBRE ». Les statuts sont établis et un premier Conseil d’administration de 14 membres habitants et 8 membres de droit est constitué.

2008

  • Les communes décident de créer les temps du RAM et un centre de loisirs pour les vacances. Elles signent avec la CAF un Contrat Enfance Jeunesse (CEJ) et confient la gestion des ces actions à Au Fil de Lambre. Pour cela, un Comité de Pilotage composé d’élus et d’habitants est constitué en Mai
  • Parce que Les préconisations du diagnostic se rapprochent des missions des structures d’animations locales, l’association sollicite ce type d’agrément auprès de la CAF de Vienne. L’association mettra alors en œuvre un rallye découverte, et le SEL.
  • Le Conseil d’administration est renforcé avec 19 membres habitants (maxi 20 sur statuts).
  • Un poste à mi-temps de « coordonnateur de l’animation et du développement de la vie sociale intercommunale » est créé.

2009

  • Mise en place d’un secrétariat d’accueil des familles et transfert des locaux administratifs d’Anjou à Sonnay (ancienne cure)
  • Organisation d’un forum intercommunal des associations en Octobre.

2010

  • Des questions sur les places d’accueil au centre de loisirs et sur l’économie du projet sont traitées lors du Comité de Pilotage, pour préparer l’avenir de l’association.
  • Parmi un choix de trois scénarios, le Comité de Pilotage puis les Conseils municipaux choisissent un scénario intermédiaire (augmentation des places d’accueil et passage en centre social), élargissant de fait les missions de l’association.

2011

  • Un nouveau CEJ est signé entre la CAF et les communes pour intégrer de nouvelles places au centre de loisirs (2011-2014).
  • L’association reçoit son premier agrément centre social et élargit son intervention autour de trois missions :
  1. Proposer des activités ou services individuels et familiaux (RAM, centre de loisirs…)
  2. Accompagner des projets collectifs d’habitants pour répondre à leurs besoins et envies (sorties intercommunales jeunesse, chantier haricots…).
  3. Agir sur des actions d’intérêt plutôt général qui vont concerner certaines catégories d’habitants, sans pour autant être le porteur de l’action (Forum Logement et cadre de vie, Diagnostic petite enfance, Chantier haricots pour les jeunes de 15 à 18 ans avec l’association Au fil des légumes qui sera renouvelé en 2012 avec appui important de bénévoles…)
  • Structuration d’une équipe d’animation avec embauche de salariés, précédemment mis à disposition par le Centre Social de St Romain de Surieu. En Décembre, les bureaux administratifs sont installés dans de nouveaux locaux construits sous la Mairie de Sonnay.

2013 – 2016

L’association élabore un nouveau projet avec les partenaires et notamment les élus des communes et obtient le renouvellement de son agrément centre social par la CAF de l’Isère, pour quatre ans.

Dans ce projet elle agira sur deux axes :

  • Le développement de sa vie associative et de ses ressources humaines
  • Le travail sur trois questions sociales : la construction de politiques sociales locales, l’isolement et la précarité, et l’accompagnement social.

Mais durant cette période les besoins évoluant, le contexte changeant, les idées et les projets émergeants, le projet initial évolue :

L’année 2013 est marquée par le lancement des ateliers en direction des personnes âgées et le travail autour des rythmes scolaires.

L’année 2014, suite à la réforme, les communes décident de créer un centre de loisirs le mercredi après l’école et confient la gestion à Au Fil de Lambre en septembre. L’association engage aussi une démarche de projet autour du vieillissement et suite aux questions soulevées par le chantier haricots, avance l’idée du Parcours Acrobatique en Hauteur.

En 2015, l’association élabore un projet en direction des familles, lance le « collectif culture » et le projet sur l’emploi occasionnel des jeunes.

 

Le rapport de la dernière Assemblée Générale du centre social

Nos partenaires