Fin 2014, les élus des communes d’Agnin, Anjou, Bougé Chambalud et Sonnay en partenariat avec la CCPR (services Tourisme et Social), le service Développement Social du département, et, pendant un temps Rhône PLURIEL, travaillent autour de l’idée de création d’un Parc Acrobatique en Hauteur (PAH). Ce Comité de Pilotage est animé par le Centre Social Au Fil de Lambre.

Les grandes lignes du projets dessinées, un espace est identifié sur la commune d’Anjou. Deux constructeurs sont consultés et il semble que cet espace soit propice à l’activité.Le Comité de Pilotage décide alors d’élaborer un cahier des charges pour lancer une étude d’opportunité et de faisabilité.Un cabinet est choisi pour mener l’étude et engage la première phase entre janvier et mars 2017.Mais les conclusions démontrent que le PAH n’est pas suffisant pour se démarquer d’autres propositions touristiques et qu’il serait nécessaire d’ajouter d’autres activités.Le cabinet propose une étude complémentaire avec un cout supplémentaire. Le Comité de Pilotage, insatisfait par la méthode employée ne donne pas suite.

En juin 2017, les acteurs décident de continuer à travailler ensemble et sollicitent le soutien d’Isère Tourisme. Il est alors envisagé de reprendre une étude autour d’un Parc Multi Activité, mais celle-ci sera portée dorénavant par la CCPR.

En septembre 2018, le cabinet Système D est chargé d’engager cette étude qui prendra fin en début d’année 2019.

Activités en relation